Monday 23 October 2017
  • :
  • :

Un autre style d’échange de maison: l’échange d’hospitalité

Un autre style d’échange de maison: l’échange d’hospitalité

 

Parmi tous les styles d’échange de maison, il en est un très particulier que nous avons testé pendant notre voyage, et qui nous a beaucoup plu: c’est l’échange d’hospitalité.

 

L’échange d’hospitalité, qu’est-ce que c’est?

Le plus souvent, les gens sont à la recherche d’échange de maison simultané, ce qui leur permet aussi d’échanger leur voitures (et parfois même d’avoir quelqu’un qui nourrit le chat ou les poissons rouges pendant qu’ils sont en vacances).

Pour nous, la plupart des échanges de maison qu’on a pu faire au cours de notre voyage, se sont fait de façon non simultanée.
En pratique, ça veut dire que soit vous allez dans la résidence secondaire des personnes avec qui vous échangez (comme ça a souvent été le cas pour nous), soit les gens partent en vacances ailleurs pendant que vous occupez leur maison (mais ça veut dire, qu’il faudra faire de même quand ils viendront chez vous….).

 

Mais il est un échange qui est resté bien particulier : c’est celui qu’on a fait avec Roberto, en Argentine.

Et il s’agit de ce qu’on appelle un échange d’hospitalité.

echange_de_maison_hospitalite_roberto

 

En fait, Roberto nous a accueilli chez lui pendant 1 semaine, et nous ferons de même quand nous rentrerons.

 

 

C’est cette expérience humaine extraordinaire que j’ai voulu vous raconter pour vous donner envie, vous aussi de vous lancer dans l’échange de maison, dit échange d’hospitalité.

A propos de l’hospitalité de Roberto

Roberto est un éleveur de bovin Argentin, et ce qui m’avait plu dans sa proposition d’échange, c’est qu’il était propriétaire d’une estancia (grande ferme argentine), et que l’échange pouvait peut être nous permettre de visiter cette exploitation, car Roberto voulait venir chez nous à une période différente de nous….

On allait donc aller chez lui alors qu’il y vivait lui-même….. en gros, c’est comme si il nous recevait chez lui.

L’idée m’a séduit d’emblée, mais je dois vous avouer que dans les heures qui ont précédé notre arrivée, on angoissait un peu à l’idée de passer une semaine dans la maison d’un parfait inconnu… car on avait simplement échanger quelques mails, dans une ambiance très détendue, mais ce n’est pas pour autant que ça suffit à tisser des liens pour passer une semaine ensemble.

Bref, nous voilà partis pour une aventure d’échange un peu différente, et j’ai voulu à travers cet article pour faire partager cette expérience qui a été fabuleuse, et qui restera à jamais gravée dans nos mémoires, et parmi les plus belles de notre voyage autour du monde.

Une arrivée un peu curieuse….

Nous sommes sur la route toute la journée en direction de Reconquista, petite ville dans la province de Santa Fe, à 2h de route au nord de Buenos Aires.

Roberto nous attend vers 18h, mais comme à chaque fois qu’on se rend dans un nouvel endroit, on est en retard….. et on arrive plus près des 20h que des 18 ; mais bon, Roberto nous attend de pied ferme, et nous mets tout de suite à l’aise en nous faisant visiter sa maison, puis nous explique qu’il doit partir car il est attendu pour un anniversaire… (arriver de nuit dans un lieu inconnu lui donne toujours un aspect un peu curieux, souvent froid, alors ne faites pas comme nous, arrangez-vous pour arriver de jour….).

On se retrouve dans une grande maison , mais qui semble habitée uniquement par des fantômes; la maison est plutôt chouette; on a 2 chambres, très agréable, et Roberto nous dit de faire comme chez nous…. mais pour le 1er soir, on préfère sortir diner à l’extérieur, n’osant pas trop de servir dans le frigo.

La réelle rencontre est donc remise au lendemain.

Dons rendez-vous pour le petit-déjeuner, où Roberto nous présente Nelly, sa cuisinière, qui vit dans la maison à temps plein avec lui, et s’occupe du ménage, mais surtout de la cuisine.

Au début, Nelly est restée assez distante avec nous ; en fait Roberto m’a présenté à elle comme étant un chef de cuisine Français (ce qui n’est pas vraiment le cas, je suis juste un cuisinier amateur), mais bon je crois que ça a un peu intimidé Nelly, et qu’on a un peu senti que la cuisine était son domaine….. il a fallu que je l’apprivoise un peu, mais au final, on a échangé nos recettes de cuisine, et m’a fait découvrir sa recette familiale d’empanadas (voir notre article sur la recette des empanadas de Nelly)

Dès le 1er jour, Roberto s’est montré très sympathique ; pour lui, c’était le 1er échange de maison qu’il finalisait (il en avait un autre en attente), et il se demandait, lui-aussi où il mettait les pieds.

 

Tout de suite, Roberto a su nous mettre à l’aise….

 

echange_de_maison_hospitalite_riviere

 

Il nous a proposé de nous emmener faire un tour sur son bateau, pour découvrir la très belle rivière tout près de chez lui.

 

 

 

Roberto est un amoureux de la nature, et il nous a fait partager cet amour, en nous emmenant dans des coins incroyables, à observer des multitudes d’oiseaux, ou du bétail en semi-liberté. Des moments uniques.

Après un petit lunch au bord de l’eau, il me demande ce que je peux lui préparer de français pour le diner ; comme il a du bœuf à profusion chez lui (et que nous avons vraiment envie de goûter au bœuf de son exploitation), je lui propose de préparer des entrecôtes sauce bordelaise.

Sous le regard observateur de Nelly, je passe donc aux fourneaux, et ensuite, on s’est tous régalé, le tout accompagné d’un bon rouge argentin qui n’a rien gâché.

 

La visite de l’estancia….

Le lendemain, il doit travailler un peu le matin mais nous propose de nous emmener faire le tour de son estancia .

 

echange_de_maison_hospitalite_estancia

Et là, découverte de la maison familiale (on se serait cru revenus un demi-siècle en arrière…) ; le terrain est magnifique ; ça ressemble plus à une réserve naturelle qu’à une ferme.

 

 

En tant qu’amoureux de la nature, Roberto a su préservé un habitat pour ses bêtes encore très sauvage (d’ailleurs se ferme s’appelle « los aves », ou les oiseaux….).

 

echange_de_maison_hospitalite_gauchos

 

On a croisé plusieurs des gauchos, qui d’ailleurs étaient très inquiets car ils avaient repérés 2 alligators tout près des troupeaux de moutons….

 

 

 

Du coup la chasse était ouverte afin que ces 2 énergumènes ne viennent pas manger la moitié des agneaux pendant la nuit…. On a réussi à les apercevoir de loin, mais ils se sont bien vite immergés dès notre arrivée.

Du coup, en croisant le berger, Roberto lui a demandé de nous tuer un agneau, et 10 minutes après nous voilà repartis avec un agneau sous le bras….. une grande première pour nous.

Et en route pour une partie d’équitation…..

Roberto est également actionnaire dans un club équestre ; il a 2 chevaux, et fait du polo….. un vrai argentin quoi.

 

echange_de_maison_hospitalite_cheval

Du coup, on essaie bien sûr de monter à cheval (même si ça n’est pas vraiment mon dada), mais bon l’expérience a quand même été agréable.

 

 

 

On a aussi pu partager des footings ensemble dans les bois environnants… encore des moments de partage très chouettes.

Le repas entre amis….

2 jours plus tard, Roberto nous appelle de son bureau, et me dit qu’il a invité une 15 aine d’amis à diner le lendemain pour que je leur parle un peu d’ostéopathie (c’est mon job, et ils semblent intéressés par cette discipline peu développée en Argentine), et surtout pour que je leur prépare un petit repas à la française (je crois que l’idée en fait était surtout planquée la derrière….).

 

echange_de_maison_hospitalite_cuisine

Et là, je me suis retrouvé le lendemain matin dans la cuisine avec Nelly, 1 agneau et un demi-sanglier sur la table. On a passé une bonne partie de la journée en cuisine à préparer un civet de sanglier sauce grand veneur, et 2 gigots moutarde sur patates et le reste de la carcasse de l’agneau grillée au four….. ça a resserré les liens entre Nelly et moi ; j’étais du coup, complètement admis dans la cuisine.

 

 

echange_de_maison_hospitalite_amis

 

On a passé une soirée formidable, comme si on faisait partie de la bande de copains.

 

 

 

 

 

Et pour finir, le match de polo….

Pour finir la semaine en apothéose, Roberto nous a proposé de l’accompagner à un match de polo (qui en plus se déroulait dans la propriété de Battistuta, l’ancien gardien de l’équipe de foot d’argentine, qui est venu en France pour la coupe du monde en 1998)

 

 

echange_de_maison_hospitalite_polo

 

très belle expérience ; voir la fusion qui peut exister entre le cheval et l’homme dans ce sport est très fort.

 

 

 

Voilà, notre semaine chez Roberto s’achève.

On a vécu une semaine hors du commun qui va au-delà du simple échange de maison.

Roberto nous a tout simplement fait partager sa vie ; il nous a ouvert son toit, mais aussi son cœur, et tout ça ça n’a pas de prix.

Il doit venir chez nous d’ici quelques mois, quand nous serons rentrés de notre long périple, et nous pourrons l’accueillir comme il l’a fait et lui faire partager quelques moments de notre vie.

 

On ne regrette bien sûr absolument pas d’avoir tenté cette expérience.

 

J’ai voulu vous la raconter pour vous donner envie de franchir le pas, d’oser l’échange d’hospitalité, même si au 1er abord il peut faire peur, car il remplace au-delà de tout, n’importe quel circuit organisé.

Si vous aussi, vous avez vécu ce type d’expérience, faites nous en part!!!!

 

 




One thought on “Un autre style d’échange de maison: l’échange d’hospitalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge