Friday 18 August 2017
  • :
  • :

Retour d’expérience bien décevante au Laos

Rarement je n’ai éprouvé un tel sentiment envers un pays et ses habitants mais il faut bien avouer que nous sommes extrêmement déçus par le Laos et les Laotiens. Pourtant, nous étions venus avec plein de bonnes intentions et pleins de bons aprioris. Avant d’arriver, nous avions l’image d’un pays très accueillant et de gens toujours souriants. Quelle déception ! Dans cet article, nous vous racontons notre expérience au Laos (et surtout nos mésaventures) et vous expliquons pourquoi nous n’avons pas aimé ce pays.

descente_mekong_experience_LaosCela commence à la frontière. Nous avions décidé de descendre le Mékong en bateau pour rejoindre Luang prabang, la mythique ville du Laos dont tout le monde parle. Pour être plus tranquilles et éviter les nombreux problèmes de frontière que nous avions lus sur les blogs, nous avions pris une option « tout compris » avec pick up à notre hôtel à Chiang Rai (Thaïlande), transport jusqu’à la frontière puis prise en charge côté laotien pour nous amener jusqu’au bateau.

Côté laotien, le type qui nous remet les billets de bateau explique à la quinzaine de personnes présentes qu’il n’y aura ni nourriture ni boisson en vente sur le bateau et qu’il nous propose donc d’acheter les sandwich et boissons qu’il met à notre disposition. Il le répétera au moins 6 fois, si bien que même Tim (un allemand qui nous suit depuis chiang rai) certain qu’il y aura un kiosk sur le bateau se laisse convaincre et achète quelques trucs au cas où. Bien sûr, il y avait à manger et à boire sur le bateau !!

mekong_descente_experience_LaosEnsuite, on vous attribue les billets et numéro de siège. Comme nous sommes en famille, on nous fait même remarquer qu’on nous a attribué des sièges voisins pour voyager ensemble. Là aussi, ce n’est que de l’esbroufe car, quand vous prenez ce type de tour « tout compris », vous êtes les derniers à embarquer et vous vous mettez là où il reste de la place, il n’y a pas de numéro de siège !

Arrivés à LuangPrabang, bien que la ville soit effectivement très belle, vous vous rendez vite compte que vous n’êtes pas les bienvenus. Non seulement, tout est cher mais il se dégage une sorte d’hostilité qui devient vite pesante. Les gens ne sont pas souriants voire même dédaigneux ! Nous avons vite compris que nous ne serions que des vaches à lait.

Luangprabang__experience_Laos

Le surlendemain de notre arrivée à LuangPrabang, nous décidons de louer un véhicule avec des français rencontrés sur le bateau. Nous trouvons une agence (Andy Tour & Air Ticketing Co, située sur les bords du Mekong) qui nous propose un van sans chauffeur pour 70 $ et avec chauffeur pour 60 $. Après nous être assuré que le chauffeur nous conduirait bien là où nous le voulions, nous acceptons le deal.

Le lendemain, le chauffeur et son van viennent bien nous chercher comme convenu mais les choses se corsent au bout de quelques minutes lors de l’arrêt à la station service. Le chauffeur nous demande de faire le plein d’essence dans le véhicule alors que son réservoir n’est rempli qu’au quart et que le trajet prévu représentait tout au plus une centaine de kilomètres ! Nous lui proposons qu’il fasse le plein et nous nous engageons à remplir le réservoir à la fin de la journée. Rien à faire, il ne bougera pas ! Après avoir appelé l’agence de location, Marc qui parle Thaïlandais (assez proche du laotien) entame une discussion et fini par comprendre que l’essence est une sorte de paye pour le chauffeur ! Nous trouverons finalement un accord à 200 000 Kips qui permettent de remplir le réservoir au ¾. Bien évidemment, une fois cela fait, tous les endroits que nous lui indiquons étaient « trop loin » ! Un conseil, évitez Andy Tour & Air Ticketing Co. !

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Nous voulions louer des scooters 125 cm3 pour aller nous balader en dehors de la ville. Nous avons fait tous les loueurs de la ville mais ils proposaient tous des 110 cm3. Nous voulions absolument des 125 cm3 car Alain et Lucas sont trop « ralentis » dans les côtes sur des 110 cm3 !!! Nous avons finalement trouver un loueur qui nous proposait des 125 cm3, comme sur son panneau publicitaire, pour la modique somme de 160000 Kips (18,20 € contre 5,40 € en Thaïlande) et acceptait de nous consentir une superbe réduction pour 2 scooters pour 150000 Kips (17 €) ! Le lendemain matin, nous venons prendre les scooters mais on nous remet des 110 cm3, les mêmes que chez les autres loueurs, tout en nous affirmant qu’il s’agit bien de 125 cm3. Ils ont finis par admettre « la méprise » au bout d’un certain temps !

TukTuk_luangprabang_experience_LaosAprès quelques jours à Luang Prabang, nous avons décidé d’aller à Nong Khiaw, réputé pour être un village très sympa à 4 heures de route de Luangprabang. Nous décidons de prendre le bus local, certains que les vans proposés pour 2 fois le prix du bus local ne sont pas plus confortables. Nous l’avons amèrement regretté puisque nous avons passé 4 heures dans un tuk tuk coincé entre des cartons, tapis, poules et personnes vomissantes !

Nong_khiaw_experience_Laos

À Nong Khiaw, nous avions réservé une excursion qui devait nous permettre d’aller dans un village très réputé accessible seulement en bateau (3 h) puis faire une balade jusqu’à une cascade (2 h) pour y déjeuner et revenir à Nong Khiaw en kayak. Notre journée débute bien par la remontée de la rivière en bateau mais nous sommes surpris d’arriver si rapidement au village (1h). Nous entamons une balade jusqu’à la cascade. C’est là que nous demandons à notre guide où se trouve ce fameux village et qu’il nous répond qu’il n’est pas prévu d’y aller ! Il appelle l’agence qui propose de nous amener « gracieusement » au village mais d’écourter la balade en kayak ! Finalement, nous ne verrons jamais ce petit village ! Nous avons descendu la rivière en kayak, le notre s’est renversé et j’ai perdu mes super lunettes ! De retour à l’agence, il s’est avéré que leur programme n’était pas tout à fait à jour et que c’était une erreur. Pour la peine, on nous a offert une bière !

bus_experience_LaosAttendez, ce n’est pas tout ! Alors que nous commencions sérieusement à envisager de prendre un avion pour rejoindre directement le Cambodge, mais ne pouvant nous résoudre à garder une image négative du Laos, nous décidons de poursuivre en direction du sud Laos pour aller faire le plateau des Bolovens en moto. Il nous fallait faire une étape à Vientiane, la capital du Laos. Nous prenons donc nos tickets pour 10 heures de trajet en bus. Là encore, pris au piège ! Nous seulement nous sommes partis en retard mais, en plus, nous sommes tombés en panne en pleine montagne. Le chauffeur a mis 2 heures pour réparer.

Lors d’un arrêt pipi, après avoir discuté avec le chauffeur sur l’emplacement particulièrement mal choisi pour les filles (sur la route, en pleine ligne droite), je me suis isolée (autant que possible) pour faire pipi. Pendant que je me soulageais, j’ai entendu le bus partir !! Oui, oui, partir ! Heureusement qu’Alain et les enfants étaient dans le bus et ont pu arrêter le chauffeur !! Nous sommes arrivés avec 3 heures de retard (oui, nous aurions bien eu 1 heure de retard sans la panne). Heureusement, 1 tuk tuk attendait les pigeons à un tarif exorbitant bien entendu. La gare routière étant à 2,5 Km de la ville et vu l’heure tardive, pas d’autre choix que de ce faire plumer !

Mais ce n’est pas tout ! Après notre trajet de 13 heures en bus, nous posons les valises à l’hôtel à Vientiane et décidons d’aller manger au resto juste à côté (Muzaik). Les prix sont un peu chers mais la terrasse est sympa et nous sommes épuisés. Lorsque le plat de Noémie arrive, une forte odeur éveille nos soupçons et se confirme en bouche. Pas question de manger cela, surtout après l’épisode de nourriture avariée en Thaïlande, ayant conduit Noémie à l’hôpital ! Nous avertissons le chef qui refuse toute discussion et se vante de faire le meilleur « Duc laap » de tout le Laos ! Je lui propose de lui payer le plat s’il le mange mais il refuse. De toute façon il faut payer sinon il appelle la police ! Le lendemain matin, je déclenche une gastro qui s’avèrera être une intoxication alimentaire !!

Experience_Laos_VientianeAllez, une petite dernière pour la route ! Devant notre impuissance à passer des moments agréables au Laos, nous nous décidons enfin à prendre un avion pour Phnom Penh au Cambodge. Pour obtenir des tarifs raisonnables, nous devons prolonger notre séjour à Vientiane de 3 jours (avec le recul : heureusement vu la gastro que je me suis tapée !!). Les gérants de l’hôtel ont des chambres disponibles mais il nous faudra changer de chambre pour la dernière nuit, au même tarif. Nous sommes dans une chambre avec 4 lits et salle de bain privative. Le dernier jour, il nous propose de changer pour une chambre avec 3 lits. Devant notre étonnement, il nous indique que ce n’est pas un problème, il suffit juste de rapprocher les lits !! Il est même étonné de notre étonnement !!

Nous tentons d’obtenir au moins un matelas supplémentaire, mais cela ne semble pas possible. Nous demandons alors 2 chambres. Nous en aurons une avec salle de bain privative et une autre avec salle de bain commune au même prix !

Voilà une expérience au Laos bien décevante  ! Non décidément, nous n’avons pas accroché avec ce pays et on en culpabiliserait presque tellement nous en avions entendu du bien. Mais en parlant avec d’autres voyageurs, certains ont des avis qui se rapprochent des nôtres ! Le Laos a probablement été un pays très accueillant il y a une vingtaine d’années mais l’afflux de touristes a laissé entrevoir un avenir dans le tourisme dont les laotiens ont voulu profiter mais sans se former aux codes touristiques ni mettre en place des infrastructures à la hauteur de leur prétentions financières. Tout est payant, absolument tout : les temples, les cascades même lorsqu’elles sont asséchées ou très petites et sans aucune infrastructure. On peut parfois vous vendre des services ou des produits à un prix presque équivalent à ce qui se fait en France mais avec une qualité très très inférieure.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge